Active Alerte Hypnose : utilisation du mouvement

L’Atelier OH du 13 avril à Fribourg nous a offert un nouveau regard sur le mouvement et particulièrement sur son utilisation possible dans notre pratique thérapeutique.

Quand le corps est impliqué dans l’exploration du changement, le sujet expérimente la métaphore incarnée de sa transformation. C’est puissant et bien plus personnel que la réalité virtuelle du gars sur la photo…

Changer de réalité“Pédalez pour changer de réalité”


C’est avec un immense plaisir qu’Objectif Hypnose a découvert lors de son dernier atelier une facette encore méconnue de l’hypnose : « Active Alert Hypnosis ».
00
Un grand merci à Marta qui nous a fait rencontrer un professionnel de qualité en la personne de Claude Ribaux. Ethnologue de formation, Claude s’est dirigé il y a une vingtaine d’années vers la PNL, puis l’hypnose éricksonienne avant de reprendre les travaux initiés par la hongroise Eva Banyai dans les années 70.
00
Développée par le Dr. Eva Banyai et Dr. Biro à Budapest, réservée dans le premier temps à la préparation des sportifs (notamment dans le cadre des jeux olympiques de Séoul), cette approche permet une induction rapide et une transe comparable à celle que les coureurs expérimentent. C’est effectivement par le mouvement (par le biais d’un vélo d’appartement, d’un cross-trainer ou encore d’un trampoline) que l’AAH procède. Un mouvement, une résistance qui va induire très rapidement une transe profonde, puis le recours aux suggestions et protocoles habituellement utilisés.
00
Mary s’est portée volontaire pour une démonstration. Une courte anamnèse (définitions de l’objectif, des ressources) a précédé la mise en oeuvre du processus.
00
Elle témoigne :
« Moi qui suis très cérébrale, j’ai été épatée par l’efficacité de la démarche. Mon objectif était de pouvoir couper court aux associations difficiles qui me poursuivent depuis mon retour de Chios où j’ai travaillé durant une semaine.
00
Claude m’a demandé si j’avais déjà vécu une situation similaire, une situation avec laquelle j’étais parvenue à prendre de la distance. Il m’a demandé d’y associer une image… Pour moi, c’était un champ de blé. Il m’a aussi demandé ce que j’aimais manger (les mangues !) et quelle musique me plaisait (en ce moment, Paolo Fresu). Alors que je commençais à pédaler, il m’a demander de choisir la résistance qui correspondait à mon problème. J’ai trouvé cela très fort… Ne pas exprimer par les mots, mais traduire par un mouvement….
00
Moi qui part en transe difficilement je trouve, j’ai été emportée très rapidement… Et j’ai pédalé… Jusqu’à ne plus ressentir l’effort, juste entraînée par la voix de Claude, très rapide, qui me guidait dans la séance….
00
Je ne sais que raconter du reste. Ce que je constate, c’est que depuis ce moment-là, lorsque ces associations difficiles se manifestent, l’image du champ de blé revient très vite. Et le goût des mangues, avec le son aérien de la trompette de Fresu.
00
Combien de temps la séance a-t-elle duré ? 10 min ? 15 peut-être ? C’était rapide ! Et puissant !!! »
00
A noter que l’AAH ne s’adresse plus aujourd’hui qu’aux sportifs. Elle rencontre un grand succès dans les entreprises et permet de traiter avec succès les troubles de l’attention avec hyperactivité tout comme d’autres problématiques rencontrées dans nos pratiques.
00
Claude Ribaux est actuellement le seul formateur AAH en Suisse. Ses formations devraient prochainement se dispenser en français. Nous sommes plusieurs, dans le groupe des participants, à y être TRES intéressés !
00
Pour plus d’informations :
00
GO, Beethovenstr. 49, CH-8002 Zurich, Switzerland
Phone: +41 (0)43 243 07 74, Mail: go.ribaux@bluewin.ch
2 commentaires

Chappatte Sandra

says:

Merci pour le compte rendu et pour cette séance qui m’a également passionné.
Si quelque chose se fait en Suisse romande je suis très intéressée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.